Cormier

12,00 TTC

  • Nom : Sorbus domestica
  • Famille : Rosaceae
  • Origine : Méditerranée

Plant issu de semis. Vendu en racines nues.

En stock

UGS : 2022-Pir20 Catégories : , , , ,

Description

Généralités

  • Nom : Sorbus domestica
  • Famille : Rosaceae
  • Origine : Méditerranée

Caractéristiques morphologiques

Le Cormier est une espèce post-pionnière d’origine méditerranéenne, il vivait à l’origine sur tout le pourtour du bassin et fut dispersé au temps de l’Empire romain jusque dans le reste de l’Europe. Dans son biotope du Sud, il ne dépasse guère 10 à 12 m de hauteur et un diamètre de tronc de 30 à 45 cm. En remontant dans les régions plus humides et aux sols plus riches, il atteint des circonférences deux fois plus grandes et en forêt, arrive à égaler de peu les plus grands arbres. C’est un arbre à l’écorce brun-orangé, qui ressemble à celle du chêne, aux feuilles caduques pennées et aux fleurs blanches. Ses fruits verts tachés de brun-rougeâtre à maturité peuvent ressembler à de petites pommes ou à de petites poires selon les cultivars. Ces fruits sont très appréciés des petits mammifères, en particulier du blaireau qui joue un rôle primordial dans la dissémination des graines (excréments enterrés contenants les graines).

Exigences climatiques

C’est une espèce rustique (-20 °C). Exposition ensoleillée à mi-ombragée.

Exigences pédologiques

C’est une espèce qui apprécie tous les types de sols.

Usages

Le bois du cormier est apprécié comme bois d’œuvre en ébénisterie. Le cormier est utilisé en agroforesterie pour protéger les vignes du soleil par son feuillage léger ou pour favoriser le développement de la truffe car la corme en se décomposant libère du carbone qui lui est favorable. Par ailleurs, les fleurs du cormier sont mellifères. Il semble que les fruits du cormier, cormes ou sorbes, comestibles, aient été appréciés des Grecs dès l’Antiquité. Les cormes se consomment après blettissement, comme pour la nèfle. On les utilise aussi pour préparer une boisson faiblement alcoolisée, la piquette de cormes. En Alsace, après macération, ils sont distillés pour fabriquer de l’eau-de-vie (schnaps). Il est possible aussi de les transformer en confiture.

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Cormier”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *